OFF027. Enfant Du Maïs

Post numéro 27, et autre référence à Stephen King (voir post précédent) avec le titre «Children of the Corn». Sujet que je mêle à un extrait de Dominique de Roux (dans «Immédiatement») qui oppose la civilisation du maïs américaine à celle, européenne, du blé. L’une relevant de la mort, la seconde, de la vie, si mes souvenirs sont exacts.

Suite de l’évocation de la jeunesse pauvre et violente de Nile Rossetti. Le «chien jaune» est tiré d’un texte de Balzac (?), où l’adjectif exprime seul la déchéance de l’animal.

L’image du père attaché et torturé dans la cuisine provient certainement d’une des morts du film «Seven», celle du glouton.

Étiquettes : ,

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :