OFF037. Vision de North : L’Homme Des Dunes

Post numéro 37, où je reprends, sous une version légèrement modifiée mais en conservant une sonorité proche, mon expression « Waldorf Astoria du diable ». Où la matière première du « bâtiment Astoria » pétrit le sable avec les larmes de la famine et le sang de la peste. Et où l’on reconnaît deux des quatre cavaliers de l’Apocalypse : Pestilence, Guerre, Famine et Mort.

Étiquettes : ,

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :