OFF007. Les Noms De Tim S. Glass

Post numéro 7, et seconde apparition de Tim S. Glass, sous forme de témoignage en style direct. Et de tout aussi directes allusions aux Cités de la nuit écarlate de Burroughs, avec notamment les Jumeaux Olivâtres. La femme qui parle tue son interlocuteur sur la table – l’expression « le formica de la table » étant une référence au David Lynch de Twin Peaks – puis s’en va vers un autre homme (autre victime ?). L’homme mort se relève, la douleur le fait même sousire : c’est Wier, dont c’est la deuxième occurrence.

Étiquettes : ,

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :