OFF015. Les 3 Vies de Glass

Post numéro 15, basé sur le portrait d’un démon dans le Pseudomonarchia Daemonum de Johann Wier – auteur qui a lui-même directement inspiré le Duc de la Peste. Un démon à trois têtes, crapaud, homme et chat (dans l’ordre ici).

Les «tessons de bouteille» se réfèrent à un passage de Sous le Volcan ; les «musées morts» à W.S. Burroughs.

Toujours les attributs du détective cut-up : ciseaux, magnétophone, etc.

De nouveau l’Ecole mécanique de l’armée (cfr. post précédent).

Ubiquité de Tim Glass, ses trois visages et ses deux corps, puisque Glass est aussi un semblant d’officier nazi, en version SM.

Étiquettes :

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :